La vie des uns, l'avis des autres

Réseaux sociaux et commerce : le magasin connecté

réseaux sociaux et commerce, le magasin connecté de Bruno Magnin opticien à Grenoble

Ce n’est un secret pour personne, en quelques années, internet a considérablement changé le commerce. En dehors de la vente en ligne qui connaît une croissance exponentielle, le web s’est également immiscé dans les relations entre les commerçants traditionnels et leurs clients : recherche d’adresse ou d’horaires d’ouverture, avis de consommateurs, partages de bons plans, etc. Et très rapidement, les réseaux sociaux ont spontanément trouvé leur place dans ces « conversations ».

Réseaux sociaux et commerce : quand les amis de vos clients deviennent des prospects

Que ce soit à l’initiative du commerçant ou à celle des acheteurs d’un bien ou service, nombreuses sont les entreprises qui échangent en direct avec leurs prospects à travers une page Facebook, un compte Twitter ou Instagram. Certaines enseignes ont pris le pari d’aller encore plus loin et de toucher, à travers les réseaux sociaux, les amis de leurs clients. Un moyen de communication rendu possible grâce aux nouvelles technologies et à la mise en œuvre d’applications qui leur permettent de capter (ou non) l’attention de nouveaux prospects.

En septembre, en accompagnant mon fils acheter ses lunettes, j’ai remarqué chez notre opticien  une borne « Social shopping » qui a suscitée ma curiosité. Désireuse de mieux comprendre comment cela fonctionnait et s’il en tirait un bénéfice, j’ai pris rendez-vous avec le patron – Bruno Magnin – pour lui poser quelques questions.

Qu’est-ce que c’est que cette machine ?

« Dans la boîte, ce n’est ni plus ni moins qu’un iPad dans lequel on a installé une application créée spécialement pour notre réseau d’opticiens indépendants*. Cette application permet à nos clients d’accéder directement à leurs réseaux sociaux pour partager leur choix de lunettes : Facebook, Instagram, Twitter ou Google+, tout est possible ».

Comment fonctionne-t-elle ?

« Nos clients vont se prendre en photo directement sur la borne installée dans le magasin, avec une ou plusieurs montures et demander à leurs amis de donner leur avis. Avant cela, ils auront renseigné leur adresse mail. Les photos arrivent siglées de notre magasin « les opticiens Bruno Magnin » et leur permettent d’accéder à une plateforme web où ils peuvent visualiser ces photos ».

Gagner en visibilité

Vos clients vont ensuite partager ces photos avec leurs amis ?

« Oui, ils vont pouvoir les partager sur les réseaux qu’ils utilisent. Soit pour montrer leurs nouvelles lunettes, soit pour demander un avis afin de savoir quelle monture choisir. Les amis de nos clients peuvent ainsi faire part de leur choix. S’ils ne sont pas dans notre fichier clients, ils recevront notre catalogue numérique et découvriront notre gamme de lunettes. Par contre, si leurs amis sont déjà nos clients, ils l’auront reçu dans sa version papier ».

Depuis combien de temps existe-t-elle ?

« Cette application existe depuis 18 mois. Elle a été développée par une agence web à laquelle a fait appel notre groupement d’opticiens ACV. Ainsi avons-nous un outil qui nous permet d’être en phase avec les nouveaux comportements d’achat. Au-delà de ça, son usage nous fait gagner en visibilité auprès des amis de nos clients ».

Actuellement combien de clients l’utilisent ?

« Je pense qu’il y a environ 10% de notre clientèle qui l’utilise. Mais c’est à nous d’en développer l’usage en proposant plus systématiquement à nos clients de s’en servir. La plupart des jeunes se prend assez spontanément en photo. Malgré la facilité d’utilisation ce n’est pas évident pour d’autres personnes. C’est donc à nous de leur proposer ce service ».

Est-ce que ça les aide à prendre leur décision plus vite ?

« On aimerait bien le savoir ! Pour autant je n’en ai pas l’impression ».

Selon vous, qu’est-ce qui marche le mieux ?

« Ce qui marche très bien c’est lorsque nos clients demande à leurs amis de voter pour leur monture préférée ».

Le commerce de proximité a certainement tout à gagner à rester connecté avec ses clients. Nombreux sont ceux qui ont compris que la relation avec le consommateur n’est pas qu’une simple transaction à l’heure des réseaux sociaux. Plus qu’un produit, c’est aussi une expérience que l’on achète aujourd’hui. Loin de l’uniformisation dans laquelle nous projette les grandes enseignes, les « petits » commerçants ont tout intérêt à interagir avec leurs clients dans une relation de confiance et de proximité.

*ACV signifie « au cœur de la vue ». C’est un réseau d’opticiens indépendants (une cinquantaine en France) et un groupement d’achats. Chaque opticien adhérent (un seul par ville) signe une charte qui est un engagement de qualité visant l’excellence.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous pourriez aussi aimer

2 Commentaires

  • Réponse
    Réseaux sociaux et commerce : le magasin...
    4 novembre 2016 at 11 h 22 min

    […] Ce n’est un secret pour personne, en quelques années, internet a considérablement changé le commerce. En dehors de la vente en ligne qui connaît une croissance exponentielle, le web s’est également immiscé dans les relations entre les commerçants traditionnels et leurs clients…  […]

  • Laisser une réponse