Ma petite entreprise

L’entraînement comportemental, pour quoi faire ?

Sophie Boissier Youtopie entraînement comportemental

L’année dernière, j’ai été sollicitée pour donner des cours à des Master 2 et si j’ai accepté avec beaucoup de gratitude la proposition qui m’avait été faite, j’ai très rapidement réalisé que cette perspective me stressait et m’empêchait de donner le meilleur de moi-même. C’est à ce moment là que l’on m’a parlé de l’entraînement comportemental et de la méthode pratiquée par Sophie Boissier créatrice de Youtopie…

 

C’est quoi l’entraînement comportemental ?

Avant toute chose, faisons un constat : 87% du contenu des formations est oublié en un mois. Dure réalité quand on connaît l’argent investi dans la formation.

Par contre, lorsque l’on est déterminé à progresser, si on le fait en partant de situations réelles (les nôtres), en mettant en place un comportement rassurant que l’on va répéter jour après jour pendant au moins trois semaines, on obtient un résultat durable.

Pendant 10 ans, Sophie Boissier la fondatrice de Youtopie a animé des formations « actions » au sein des entreprises dans lesquelles elle travaillait. En accompagnant les équipes qu’elle manageait, en les guidant sur le terrain, en leur faisant répéter jusqu’à ce que cela soit acquis et ancré les pratiques à mettre en œuvre, elle a pu constater les bienfaits de l’entraînement comportemental.

Sa curiosité la pousse alors à faire le tour des pratiques mondiales pour compléter ce qu’elle avait déjà compris sur le terrain français. Ce faisant, elle obtient cinq certifications sur quatre continents, validant ainsi les meilleures pratiques internationales. Elle comprend – entre autres – que l’entraînement comportemental est une méthode qui demande peu de temps chaque jour et permet d’obtenir des résultats durables.

Elle formalise alors sa méthode et crée l’entreprise Youtopie pour révéler les talents des dirigeants et managers comme le ferait un directeur sportif en charge de faire émerger le meilleur d’un champion. C’est d’ailleurs ce que dit Frédéric Henry Biabaud, ancien directeur de la compétition chez Michelin : « Pour gagner dans l’entreprise comme dans le sport, il faut bien s’entrainer. »

Ça s’adresse à qui ?

Lorsque j’ai rencontré Sophie Boissier je ne manageais pas une équipe mais je devais passer le cap d’une situation qui me stressait et avait tendance à me « paralyser » : parler en public pendant plus de trois heures, dans une université.

J’avais beau essayer de me raisonner et de passer outre ce fameux « complexe de l’imposteur » qui se demande systématiquement pourquoi on le choisit plutôt qu’un autre qui lui paraît plus brillant et plus légitime, rien ne me rassurait.

En s’adressant à chacun de façon individuelle et en adaptant sa méthode à une personne particulière, l’entraînement comportemental peut concerner de nombreuses personnes. Ce n’est pas une formation lambda qui va être déclinée de façon identique sur plusieurs individus, c’est une action avec une mise en situation propre à chaque personne.

Comme le souligne cette vidéo de Youtopie, imaginez-vous seul en haut d’une falaise avec votre parapente. Vous n’allez pas avoir envie de vous jeter dans le vide après avoir juste suivi un cours théorique. Pour oser vous lancer, vous allez devoir être accompagné, avoir répété les gestes, faire (peut-être) un premier saut en biplace…

L’entraînement comportemental, comment ça se passe ?

C’est un peu comme cela que se passera l’entraînement Youtopie. Un « entraîneur » vous accompagnera dans votre progression jusqu’à l’atteinte de vos objectifs personnels. Cela passera par un premier entretien individuel, puis la répétition « d’exercices stretch » de quelques minutes. Ces exercices permettent de sortir de sa « zone de confort » (vous savez celle où l’on se sent si bien mais où l’on ne progresse plus) pour rentrer en zone d’apprentissage. Ces quelques minutes sont simples à caler dans un emploi du temps, même surchargé. C’est peu mais cela doit se faire chaque jour pendant au moins 21 jours. C’est le minimum de temps qu’il faut pour créer une nouvelle habitude et cela résulte de la capacité plastique de notre cerveau.

Pour certaines personnes il faudra plus de temps. Inutile de vous mettre une pression supplémentaire si vous n’y parvenez pas tout de suite. Le processus de changement est en route et la progression se fera au fil du temps avec la pratique. Les nouveaux automatismes créés par le jeu de l’entraînement permettent alors de garder le contrôle même en situation de stress.

L'entraînement comportemental avec Julie chez Youtopie

Et alors, quels résultats ?

Cette première intervention à l’université s’est bien passée. Je crois que mes étudiants étaient satisfaits de ce cours et celui-ci s’est prolongé au-delà des trois heures prévues. J’avais su capter leur attention. Le soir même Sophie Boissier me téléphonait pour avoir mon feedback. Le lendemain, la responsable du master « ingénierie marketing des marques » me proposait d’intervenir à nouveau l’année suivante. Et quelques mois après on me proposait de faire la même chose auprès d’étudiants en master 2 à Sciences Po Grenoble.

La méthode Youtopie m’a permis de mettre en place un comportement qui me rassure et me permet d’être confiante. C’est une attitude aujourd’hui ancrée en moi. Le résultat est durable.

Rien à voir avec cette intervention lors d’une conférence de presse organisée il y a quelques années par trois ministres pour laquelle on m’avait demandé d’apporter mon témoignage sur l’entrepreneuriat féminin. En visionnant la vidéo qui avait été réalisée, j’avais vraiment eu la sensation d’être en apnée. Au fond de ma mémoire cela restait quelque chose de « douloureux » où je m’étais sentie dépassée par le stress et finalement très peu « présente ».

Découvrir l’entraînement en trois heures

L’équipe de Youtopie a mis en place des sessions collectives en petits groupes de six personnes maximum qui permettent une première approche de l’entraînement. Cela s’appelle « entraînement en terre inconnue » et vous trouverez toutes les informations en cliquant ici

Une approche qui doit permettre à chacun de développer ses points forts, gérer une situation délicate, dépasser ses limites, retrouver la confiance (#toimemetusais)… Si les étapes sont collectives l’accompagnement reste personnel et le prix de ces sessions reste accessible au plus grand nombre (75 € H.T les 3 heures).

Et vous quelles sont les aptitudes que vous aimeriez développer grâce à l’entraînement ?

Crédit photos : Youtopie©

Vous pourriez aussi aimer

4 Commentaires

  • Réponse
    Magali Jacolin
    8 février 2018 at 12 h 55 min

    Merci. Très intéressant ce témoignage… Je vais y réfléchir (vite car le 19 février c’est bientôt !).

    • Réponse
      Nathalie Delimard
      8 février 2018 at 15 h 00 min

      Si tu loupes celui du 19 février, tu pourras encore t’inscrire à celui du 19 mars

  • Réponse
    amazingironwoman
    9 février 2018 at 17 h 15 min

    C’est très très intéressant. Mais c’est juste sur Grenoble, non ?

    • Réponse
      Nathalie Delimard
      9 février 2018 at 19 h 51 min

      Non, de mémoire Youtopie intervient partout en France, même si elles sont effectivement basées à Grenoble. Il faudrait peut-être leur poser directement la question pour savoir si ces sessions d’entraînement en terre inconnue ont également lieu hors de Grenoble…

    Laisser une réponse